Luminothérapie dans le traitement de l’alcoolisme (sevrage et rechute)

Vidéo de Françoise Collignon – Pharmacienne – Temps : 2.09 minutes

Voir le résumé et la transcription de la vidéo

Résumé de la vidéo

Dans cette interview, Françoise Collignon revient sur les bienfaits de la luminothérapie dans le traitement de la dépendance à l’alcool. Selon l’étude citée dans cette vidéo, l’absence de lumière augmente l’envie d’alcool. D’autre part, la rechute alcoolique peut aussi être prévisible en étudiant les courbes du sommeil du patient. Par conséquent, la luminothérapie permet d’aider la personne alcoolique dans son sevrage en lui apportant son quota de lumière et en améliorant la qualité de son sommeil afin d’éviter les rechutes

Transcription de la vidéo

Maintenant, on parle d’une nouvelle application de la luminothérapie, c’est-à-dire l’aide aux patients dans l’abstinence alcoolique. Comment sommes-nous arrivés à ce constat ?

Des chercheurs qui ne travaillaient pourtant pas sur la luminothérapie avaient donné à 3 groupes de rats (un groupe qui était stressé, un deuxième groupe moyennement stressé et un troisième groupe non stressé) le choix de boire de l’eau ou de l’alcool. Effectivement, l’alcool étant connu comme le premier anxiolytique, les rats stressés se sont jetés sur l’alcool. Mais il y avait une chose que les chercheurs ne comprenaient pas dans les résultats de leur expérience, c’est que tous les rats buvaient de l’alcool le week-end, les stressés comme les non stressés. Aussi, les chercheurs ont donc analysé tous les éléments et se sont rendu compte que comme ils ne travaillaient pas le week-end, les laboratoires étaient souvent dans les caves et par conséquence, les rats étaient tous dans le noir. Alors, ils ont répété l’expérience en mettant des rats sous lumière, peu de lumière ou pas du tout de lumière. Et on s’est rendu compte que les rats qui étaient totalement dans l’obscurité préféraient l’alcool à l’eau. On s’est rendu compte que l’absence de lumière augmentait l’envie d’alcool.

A ce propos, dans les pays du nord, il y a beaucoup plus d’alcoolisme que dans les pays du sud. On peut aussi parler de rechute alcoolique, et on peut presque prévoir quand le patient va rechuter dans l’alcool rien qu’en analysant ses courbes du sommeil. Et quand on voit que le sommeil commence à être perturbé, on peut croire que le patient pourrait recommencer à boire de l’alcool. Donc, comme la luminothérapie améliore le sommeil, on peut aussi penser que la luminothérapie sera une aide pour la personne alcoolique rien qu’en améliorant son sommeil.

Autres avis et témoignages sur la luminothérapie

Vidéos et interviews de Jean Marc Triffaux sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Jean-Marc TRIFFAUX

Psychiatre
Université de Liège - Belgique


Vidéos et interviews de Michel De la Brassine sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Michel De la BRASSINNE

Dermatologue et Professeur
Université de Liège - Belgique


Vidéo et interview de Norman Rosenthal sur la luminothérapie et ses applications

Pr Norman ROSENTHAL

Psychiatre et Professeur
Faculté de Médecine de Georgetown - USA


Vidéos et interviews de Marc Dujardin sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Marc DUJARDIN

Médecin Généraliste
Tourcoing - France


Vidéos et interviews de Pierre Maquet sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Pierre MAQUET

Neurologue, Neuro-imagerie fonctionnelle
et Professeur Université de Liège - Belgique


OFFRE SPÉCIALE NOEL---Derniers jours de livraison garantie pour Noêl ✨ Ignorer