Dépression non saisonnière et luminothérapie

Pourquoi et comment utiliser la luminothérapie quand on est affecté par la dépression non saisonnière ?


« Comment la luminothérapie peut nous aider à lutter contre la dépression non saisonnière ? La luminothérapie est-elle compatible avec la prise d’antidépresseurs ? Est-il important d’en parler à son médecin avant de suivre un traitement en luminothérapie ? »

La luminothérapie dans la dépression classique

Dans le cadre de la dépression non saisonnière, la luminothérapie peut apporter un bien être supplémentaire aux patients et notamment pour en diminuer les symptômes ou les causes.

Les troubles du sommeil sont l’exemple même de ces maux qui peuvent être une conséquence ou une cause de la dépression.

Il est important dans ce cas de tester la luminothérapie en partenariat avec son médecin et d’établir un suivi afin d’étudier si celle-ci peut devenir une alternative ou un complément du traitement actuel.

✓ en savoir + sur les études sur la dépression et la luminothérapie
✓ en savoir + sur la luminothérapie en combinaison des antidépresseurs

Modalités d'utilisation de la luminothérapie

utilisation de la luminothérapie le matin à 10 000 lux

Attention de ne pas utiliser la luminothérapie trop tardivement car celle-ci pourrait bloquer la mélatonine en soirée et retarder votre envie de dormir.

Il est primordial dans le cadre de la dépression non saisonnière de suivre le traitement en totale collaboration avec son médecin traitant afin de pouvoir observer les effets et éventuellement intervenir sur le traitement actuel.

⇨ en savoir plus sur la luminothérapie
⇨ aller dès maintenant à la Boutique boutique simulateurs d’aube

Dépression non saisonnière et luminothérapie

Mise à jour de la page :

Vidéos la luminothérapie et la dépression non saisonnière (chronique)

Dr Françoise Collignon Pharmacienne : Luminothérapie et dépression non saisonnière

En savoir plus sur la dépression non saisonnière


Etudes sur la dépression et la luminothérapie

De nombreuses études réalisées prouveraient que la luminothérapie aurait de très bons résultats sur la dépression non saisonnière.

Voici quelques études sur la dépression non saisonnière :

✓ l’étude (Kripke, 1981), réduction des symptômes en moins d’une journée après une séance de luminothérapie d’une heure …
✓ l’étude (Kripke, 1983), les résultats de 1981 furent confortés …
✓ l’étude (Kripke, Gillin, Mullaney, Risch et Janowsky, 1987) bénéfice plus fort sur 5 jours
✓ l’étude (Kripke, Mullaney, Klauber, Risch et Gillin, 1992) bénéfice sur une semaine

En 1998, dans une étude de synthèse de l’ensemble des travaux publiés sur ce thème, le Dr Daniel Kripke tirait alors la conclusion suivante :

«La luminothérapie, traitement de base de la dépression saisonnière, peut tout aussi bien offrir une voie non médicamenteuse de traitement de la dépression non saisonnière. Les épreuves cliniques ont démontré des niveaux équivalents d’amélioration entre la luminothérapie et un traitement d’antidépresseurs».

« Mieux encore la luminothérapie s’est révélée agir plus rapidement, avec une amélioration de l’état apparaissant au bout d’une semaine, alors que les traitements médicamenteux demandent plus de huit semaines pour atteindre des résultats équivalents ».

La luminothérapie en combinaison des antidépresseurs

Le Dr Siegfried Kasper et son équipe ont recommandé à un groupe de patients souffrant de dépression non saisonnière et qui ne répondait pas à un traitement au «Prozac», des séances de luminothérapie le matin.

En l’espace de trois à quatre semaines, les patients ont présenté une amélioration sensible de leur humeur, comparée à celle d’un groupe de contrôle qui avait pris du «Prozac» combiné avec des séances de lumière de faible intensité.

Il semble donc utile d’ajouter des séances de luminothérapie en cas de dépression non saisonnière et important d’effectuer un suivi régulier de ses effets avec votre médecin traitant.

Source : "National Library of Medicine", "Soif de lumière", site Agir pour sa santé.

Test
Avez-vous besoin de luminothérapie ?

Test : Avez-vous besoin de luminothérapie ?

Question 1/9

Je me sens fatigué, surtout en automne et en hiver.



Interprétation du test sur le besoin de luminothérapie

Mise en garde sur l'interprétation du résultat.

Ce test sur le besoin de luminothérapie vous permet de mettre en avant des prédispositions possibles à une sensibilité aux changements de saison et à la baisse de lumière saisonnière. Ces informations sont fournies à titre informatif et non indicatif. En aucun cas, les résultats de ce test doivent être considérés comme un avis médical. L’interprétation des données et le résultat du test ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel.

Si vous pensez souffrir de dépression saisonnière, il est important d'en parler avec son médecin.

Résultat entre 9 et 13 points : Vous êtes actif et en bonne santé.

Vous êtes actif et en bonne santé. Bien que le manque de lumière ne vous porte pas réellement préjudice, sachez que les personnes actives et en bonne santé peuvent bénéficier des avantages de la luminothérapie afin d’avoir plus de punch lorsque les journées sombres arrivent ou pour tous ceux qui travaillent à l’abri de la lumière du jour (bureau, galerie marchande…).

Le simulateur d’aube (réveil par la lumière) vous permettra également de commencer votre journée du bon pied et de bonne humeur.

Résultat entre 14 et 19 points :

Vous êtes globalement en bonne santé. Néanmoins vous vous sentez régulièrement fatigué particulièrement en automne et en hiver. Pendant cette période sombre, il peut vous arriver de mal dormir, de manquer d’énergie ou tout simplement d’être de mauvaise humeur.

Pratiquer des séances de luminothérapie vous permettra d’améliorer votre qualité de sommeil, de retrouver une meilleure humeur et un bon entrain. Pensez également au simulateur d’aube (réveil par la lumière) pour vous redonner de l’énergie dès votre réveil.

Résultat entre 20 et 37 points :

Vous vous sentez régulièrement déprimé et vous dormez mal notamment en automne et en hiver.

Il est possible que vous souffriez du blues hivernal, de déprime ou de troubles du sommeil (rythme veille-sommeil). Ces troubles peuvent résulter d’un manque de lumière qui survient dès que la période sombre arrive mais aussi tout au long de l’année pour les personnes qui travaillent à l’abri de la lumière du jour.

Ainsi, la luminothérapie permet de pallier à ce manque de lumière afin de retrouver l’énergie et la forme. Pratiquée régulièrement, elle vous aidera à vous sentir mieux dans votre vie de tous les jours. Quant au simulateur d’aube (réveil par la lumière), il vous apportera l’énergie nécessaire pour commencer la journée du bon pied et de bonne humeur.

OFFRE SPÉCIALE NOEL---Dernier week-end livraison garantie pour Noël jusqu'au Dimanche 16 Décembre 2018 à minuit ✨ Ignorer