La luminothérapie

Le bien-être passe par la lumière !

 

Mise à jour de la page :

Qu’est-ce que la luminothérapie ?


La luminothérapie fait partie de la famille des photothérapies. Cette thérapie appelée aussi luxthérapie consiste à exposer l’œil à une lumière spécifique se rapprochant du spectre de la lumière du soleil. C’est la lumière dite visible, dépourvue de rayons infrarouges et ultraviolets qui est utilisée afin de garantir une totale sécurité dans le traitement. La luminothérapie permet de pallier le manque de lumière en période hivernale ou tout au long de l’année pour les personnes qui travaillent à l’abri de la lumière naturelle.

En savoir plus sur les bienfaits de la luminothérapie

Bienfaits de la lumière


 

L’homme comme tout être vivant a besoin de lumière pour vivre. En pénétrant par la rétine des yeux, la lumière joue un rôle fondamental dans le fonctionnement de notre organisme. Elle permet la resynchronisation permanente de l’horloge biologique et la régulation des rythmes circadiens. Outre son effet sur nos rythmes biologiques, la lumière a également une action physiologique sur l’organisme. Elle améliore l’humeur, régule l’appétit, accroît la vigilance et la concentration, optimise la performance et d’une manière générale, les capacités cognitives…

En savoir plus sur les applications de la luminothérapie

Applications de la luminothérapie


 

La lumière vive : Pour qui ? Et dans quels cas l’utiliser ?

90 % des utilisateurs de la lumière vive sont des personnes actives et en bonne santé ayant recours à la luminothérapie pour avoir plus d’énergie et être en meilleure forme pendant la période sombre ou parce qu’elles sont confinées à l’abri de la lumière du jour. Auparavant, cette technique s’appliquait surtout aux troubles associés au dérèglement des rythmes biologiques comme la dépression saisonnière ou les troubles du rythme circadien (rythme veille/sommeil). Toutefois, avec les dernières découvertes et les différentes études scientifiques réalisées sur le sujet, le champ d’application de la thérapie par la lumière s’est élargi. On emploie dorénavant cette méthode comme alternative pour combattre la fatigue, la baisse de moral, la boulimie saisonnière …

La luminothérapie au quotidien

COMMENT CHOISIR SON DISPOSITIF ?


 

Il existe différents types de dispositifs. Les grandes lampes, les lampes de bureau compactes ou les lunettes mobiles. Pour bien choisir son appareil, vous devez tenir compte de votre style de vie. Vous devez vous poser les questions suivantes : Où allez-vous réaliser votre séance ? Au bureau ou à domicile ? Etes-vous souvent en déplacement ? Avez-vous besoin d’un appareil qui vous permette une exposition à plusieurs ? Choisissez un dispositif qui s’adapte à votre mode de vie sinon il vous sera difficile de suivre vos cures de lumière quotidiennement !

Comment utiliser la luminothérapie ?


 
Pour pratiquer cette thérapie naturelle, il vous suffit de vous munir d’un dispositif spécifiquement étudié pour cette pratique. Cet appareil doit impérativement bénéficier du marquage CE Médical afin répondre aux normes de qualité et de sécurité. Très simple d’utilisation, l’appareil permet de s’exposer devant une source de lumière spécifique pendant ½ heure voire 2 heures en fonction du matériel choisi. Pour une efficacité optimale, les séances doivent être réalisées quotidiennement.

La luminothérapie d’hier à aujourd’hui


 

Nous sommes passés de la simple observation des différents impacts de la lumière aux preuves concrètes de ses bienfaits pour l’organisme. C’est en 1984 que pour la première fois, le Professeur Norman Rosenthal (Psychiatre et chercheur au National Institute of Mental Health), démontra que le métabolisme de la mélatonine, appelée aussi hormone du sommeil, était déréglé chez les personnes atteintes par la dépression saisonnière ou SAD (Seasonal Afective Disorder).

Ensuite, une nouvelle date marquera clairement la nouvelle ère de la luminothérapie moderne avec en 2002 la découverte des cellules ganglionnaires à mélanopsine. Contrairement aux cônes et aux bâtonnets qui nous permettent de voir de jour comme de nuit, ces cellules photoréceptrices permettent de retransmettre l’influx de la lumière au cerveau et plus exactement à notre horloge biologique.
Nous découvrirons par la suite que l’horloge biologique va bien au-delà du fait déjà complexe de réguler nos cycles sur 24h mais impliquent également des fonctions comme la mémoire, l’humeur, la vigilance, la cognition et le sommeil.

Histoire et origine de la luminothérapie