Photothérapie LED pour traiter les problèmes de peau

Rajeunissement de la peau

Rides et ridules

Acné

Vergetures

Cicatrices hypertrophiques et brûlures

Vitiligo ou hypersustentation

Érythème ou psoriasis

Tout savoir sur la luminothérapie LED pour la peau

soignez l’acné, les vergetures, les rides, les cicatrices et le psoriasis avec la luminothérapie

Employée en esthétique comme en médecine, la luminothérapie LED appelée « thérapie LED » ou encore « photomodulation » est une technique non invasive utilisée pour la régénération des cellules. Mais comment fonctionne cette forme de luminothérapie ? Quelles sont les utilisations de la thérapie LED ? Quelles couleurs de lumière LED sont utilisées ? Nous vous expliquons tout dans ce dossier.

traitement-led-esthetique-soin-lampe-luminotherapie

Lampe LED pour la peau, comment ça marche ?


Utiliser la bonne couleur de photothérapie pour traiter le bon problème de peau

La luminothérapie LED est l’une des nombreuses applications dérivées de la photothérapie. Basée sur les principes du laser soft, cette thérapie LED consiste à s’exposer à une lumière froide et pulsée dont les ondes lumineuses vont pénétrer dans les cellules de la peau pour les stimuler et encourager leur renouvellement. L’effet des photons vont ainsi donner une impulsion aux mécanismes naturels de la peau, en profondeur comme en surface.

Cette thérapie LED utilise différentes couleurs de lumière (rouge, infra-rouge, bleu, jaune, vert) qui ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques attestant de leur efficacité et leur innocuité dans la prise en charge de multiples problématiques de la peau.

La luminothérapie LED qui convient aussi bien au visage qu’à tout le corps, est employée aujourd’hui dans divers indications et domaines : traitements combinés en médecine esthétique, soins post opératoires et réparateurs ou traitements dermatologiques.

Quelle couleur de led choisir pour améliorer sa peau ?

Quelle couleur de LED choisir pour améliorer et traiter sa peau ?


Selon les diverses études, les longueurs d’onde rouge (630 – 650 nm) et celles proches de l’infrarouge (700 à 1000 nm) sont les plus stimulantes pour la peau. Elles vont permettre la réjuvénation cutanée en profondeur. La lumière rouge peut être combinée à d’autres couleurs pour une efficacité optimale et plus ciblée.

Quels sont les bienfaits de la lumière rouge sur la peau ?

Utilisées en médecine esthétique et anti-âge, les longueurs d’ondes rouges et celles proches de l’infrarouge ont des effets bénéfiques sur :

  • Le rajeunissement de la peau et l’augmentation du collagène intradermique
  • La souplesse et l’élasticité de la peau
  • Les rides et ridules
  • Le teint (en association avec la lumière verte)
  • Les troubles cutanés inflammatoires tels que l’érythème ou encore le psoriasis
  • Les cicatrices hypertrophiques et la cicatrisation des brûlures
  • Les troubles pigmentaires tels que le vitiligo ou l’hyperpigmentation
  • L’acné (en combinaison avec la lumière bleue qui a un effet antiseptique et antibactérien)
  • Les vergetures (avec la couleur rouge qui entre en profondeur puis ensuite le jaune ou le vert pour traiter la surface de la peau)
  • La chute des cheveux (combinée à la lumière jaune)

Les différentes couleurs de lumières LED utilisées pour le traitement de la peau

La lumière rouge (625-690 nm) : le rouge est la couleur qui pénètre le plus profondément dans la peau. En stimulant les cellules de la peau, la lumière rouge va permettre d’augmenter la production de collagène et d’élastine, responsables de la fermeté de la peau.

Lumière proche infrarouge (700 à 1000 nm) : Invisible à l’oeil nu, la lumière proche-infrarouge est celle qui pénètre le plus profondément dans l’épiderme. Elle agit sur l’hydratation de la peau et inhibe la lipogénèse. En combinaison avec la lumière rouge, elle optimise l’activation de la production de collagène et d’élastine.

La lumière bleue (446-520 nm) : Elle agit sur l’épiderme et sur les glandes sébacées. Elle s’attaque aux bactéries que l’on retrouve dans les boutons d’acné.

La lumière verte (520-565 nm) : Elle permet de booster le teint tout en atténuant les taches pigmentaires.

La lumière jaune (565-590 nm) : Elle a pour effet d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique et de calmer les rougeurs. Elle a également une action drainante. La lumière jaune associée à la lumière rouge agit aussi sur la perte des cheveux.

L’origine de la thérapie LED


Les découvertes sur les effets thérapeutiques de la lumière sur la peau remontent au 20ème siècle

Plus précisément en 1903 avec le médecin danois Niels Finsen qui obtient le Prix Nobel de la médecine grâce à ses recherches sur le sujet. Ce n’est que plus tard, en 1968, que le médecin hongrois Endre Mester va s’intéresser aux rayons rouges d’un laser et ainsi découvrir que cette technique permet d’accélérer la cicatrisation des plaies, sans chauffer ni brûler la peau. Puis cette découverte s’accélère dans les années 1990, lorsque la NASA utilise la lumière LED rouge pour soigner les plaies des astronautes en orbite et en révèle les bienfaits.

En 2004, la photothérapie LED fait son apparition dans le monde médical et esthétique. Appelée luminothérapie LED, thérapie LED ou encore photomodulation, cette technique utilise des lampes LED sur le visage et le corps pour traiter de nombreux problèmes de peau comme les rides et ridules, l’acné, la rosacée, le psoriasis, les taches de vieillesse, les vergetures…

Quelques études scientifiques sur la lumière LED pour la peau

– La thérapie par laser (lumière) à faible niveau (LLLT) dans la peau : stimuler, guérir, restaurer. Seminars in Cutaneous Medicine and Surgery. Mars 2013

– Essai contrôlé visant à déterminer l’efficacité du traitement par lumière rouge et proche infrarouge en termes de satisfaction des patients et de réduction des rides et ridules.

– Rugosité de la peau et augmentation de la densité du collagène intradermique. Photomedicine and Laser Surgery. 2014

– Double effet de la photobiomodulation sur le mélasma : Régulation à la baisse de l’hyperpigmentation et amélioration de la résistance solaire A Pilot Study, 2018

– Étude Barolet, dans une étude en double aveugle avec LED 660 nm sur 53 sujets a retrouvé une amélioration moyenne des ridules de 24,6 µm, et dans un cas 225,5 µm, ce qui prouve la grande variabilité des résultats, phénomène déjà observé du reste avec les autres techniques de remodelage.- Étude Russel, dans étude sur 31 sujets avec une LED émettant à 633 et 830 nm : chez 52%, on note une amélioration de 25 à 50% sur le vieillissement, 81% des sujets présentant une amélioration des ridules péri-orbitaires.

– Étude Daniel et Weiss en 2004 : 93 patients sont traités par LED 590 nm. Avec 8 traitements (2 par semaine) pendant 6 mois, ceci avec une évaluation clinique et photographique, une évaluation de satisfaction patients et opérateur et des photos 3D. Les résultats sont les suivants : chez les patients répondeurs, on obtient 87% d’amélioration de la texture, 65% pour l’érythème, 62% pour les désordres pigmentaires, 56% pour les ridules péri-oculaires. Le degré d’amélioration est nul chez 8%, modéré chez 14%, bon chez 41% excellent chez 38%. Sur 10 patients randomisés, on note une amélioration de 50% à 90% des ridules fines en photo 3D.

– Étude Chu, professeur britannique, étudie les effets de la lumière et plus particulièrement les lumières bleues et rouges comme traitement de l’acné. Une amélioration sur 76 % des cas traités a été constatée, c’est-à-dire une réduction de trois quarts des comédons présents, notamment avec la combinaison des deux lumières (bleu et rouge).

– Étude de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière à Paris. Elle a prouvé l’effet réparateur sur les vergetures de la lumière issue de LED (journal de médecine esthétique et de chirurgie dermatologique n°131 sept. 2006). La plupart des personnes, ados, femmes ou hommes, peuvent escompter avoir au moins 60% de résultats réels sur des vergetures anciennes nacrées et beaucoup plus sur des vergetures récentes. Jamais aucun traitement n’avait donné de tels résultats. Cela représente un progrès considérable dans le traitement de nombreux problèmes cutanés.

– Étude JP. Tedgui, P. Blanchemaison et C. Le Goff basée sur la technologie innovante de la photothérapie par LED avec une longueur d’onde rouge de 645 nm à 850 nm a montré une amélioration globale importante sur la dimension et la quantité des vergetures.

L'origine de la photothérapie LED ou photobiomodulation pour le traitement des rides et ridules, de l’acné, de la rosacée, du psoriasis, des taches de vieillesse, des vergetures…