Principaux dérèglements de l’horloge interne et des rythmes biologiques

Vidéo du Dr Patrick Lemoine – Temps : 2.05 minutes

Voir le résumé et la transcription de la vidéo

Résumé de la vidéo

Dans ce témoignage, le Dr Lemoine revient sur l’étude des rythmes biologiques et plus particulièrement sur le rythme du sommeil. Il nous explique les différentes causes et conséquences du dérèglement de l’horloge biologique interne. Quels sont les facteurs et les symptômes d’un décalage de l’horloge biologique ? Le Dr Lemoine répond à ces questions et nous renseigne sur comment recaler son horloge interne pour être en phase avec son chronotype.

Transcription de la vidéo

Les rythmes biologiques sont étudiés depuis assez peu de temps en médecine occidentale alors qu’ils sont connus depuis toujours en médecine chinoise ou en médecine ayurvédique. Dans ce domaine, ce qui est le mieux connu, c’est la partie sur le sommeil. On sait que beaucoup de personnes dorment mal parce qu’elles ne sont pas en phase avec ce que voudrait leur cerveau. Nous avons tous des chronotypes différents. Un chronotype est déterminé par ses propres gènes. Ce sont mes gènes qui me disent si je suis du matin, du soir ou si cela n’a pas d’importance. Mes gènes me disent aussi si je suis un moyen dormeur (heure du lever : 7 h 30 par exemple), si je suis un court dormeur (heure du lever : 5 h) ou un long dormeur (heure du lever : 8-10 h). Tous ces rythmes font que je devrais dormir une durée assez stricte, assez fixe et me lever ou me coucher à des horaires plutôt réguliers.

Beaucoup de troubles du sommeil comme l’insomnie ou l’hypersomnie sont dus à un décalage par rapport à nos rythmes naturels et aussi parce que nous sommes les seuls « animaux » en dehors des animaux domestiques qui ne vivent plus en accord avec le soleil. Nous avons « divorcés » de l’astre du jour, ce qui est probablement à l’origine de beaucoup de nos soucis. D’autres exemples peuvent être à l’origine de nos problèmes de santé : le décalage horaire (jet lag), le travail de nuit ou le travail en 3×8. Et enfin, le grand exemple, celui que je connais le mieux, c’est la dépression. Très souvent, la dépression est due au fait que les personnes qui sont programmées pour être du matin se comportent comme des sujets du soir, ce qui entraîne un retard de phase. Et tout le travail grâce notamment à la lumière, consistera à remettre les personnes en accord avec leur phase veille-sommeil.

Autres avis et témoignages sur la luminothérapie

Vidéos et interviews de Jean Marc Triffaux sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Jean-Marc TRIFFAUX

Psychiatre
Université de Liège - Belgique


Vidéos et interviews de Michel De la Brassine sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Michel De la BRASSINNE

Dermatologue et Professeur
Université de Liège - Belgique


Vidéo et interview de Norman Rosenthal sur la luminothérapie et ses applications

Pr Norman ROSENTHAL

Psychiatre et Professeur
Faculté de Médecine de Georgetown - USA


Vidéos et interviews de Marc Dujardin sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Marc DUJARDIN

Médecin Généraliste
Tourcoing - France


Vidéos et interviews de Pierre Maquet sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Pierre MAQUET

Neurologue, Neuro-imagerie fonctionnelle
et Professeur Université de Liège - Belgique


OFFRE SPÉCIALE NOEL---Derniers jours de livraison garantie pour Noêl ✨ Ignorer