Perspectives, recherches et découverte de la luminothérapie

Vidéo du Dr Claude Gronfier – Temps : 3.01 minutes

Voir le résumé et la transcription de la vidéo

Résumé de la vidéo

Dans cette vidéo, le Dr Gronfier revient sur la découverte des cellules ganglionnaires à mélanopsine et de l’impact de la lumière sur l’homme, notamment sur son horloge biologique. Les avancées scientifiques se sont intéressées au spectre lumineux pour optimiser l’efficacité de la lumière. L’avenir va reposer sur une meilleure connaissance de la photobiologie et des mécanismes biologiques impliqués dans l’activation des fonctions non visuelles par la lumière pour élaborer des appareils de luminothérapie bénéficiant d’un spectre lumineux optimal.

Transcription de la vidéo

L’avenir de la luminothérapie va reposer sur l’avancée scientifique dans le domaine. On a pendant très longtemps considéré que la lumière avait un effet via les cônes et les bâtonnets, depuis la découverte de l’efficacité de la lumière sur l’horloge biologique en 1980 jusqu’à la découverte des cellules ganglionnaires à mélanopsine en 2002. On a pensé que l’effet de la lumière passait par les cônes et les bâtonnets donc on utilisait la lumière blanche et on parlait de lux pour quantifier l’effet de la lumière sur l’horloge biologique.

Depuis la découverte des cellules ganglionnaires à mélanopsine, on s’est rendu compte que le lux n’était plus l’unité approprié et qu’il fallait parler d’énergie lumière ou nombre de photons. Donc, on s’est intéressé à cette question : « comment optimiser l’efficacité de la lumière ? ». On a vu apparaître des systèmes (on a d’ailleurs beaucoup participé à l’élaboration de ces systèmes pour certains d’entre nous) permettant d’utiliser les propriétés photobiologiques des cellules ganglionnaires à mélanopsine de manière à optimiser l’effet de la lumière.

Par conséquent, on utilise maintenant des lumières qui sont enrichies en bleu, quasiment bleu ou exclusivement bleu pour certains systèmes. Ces lumières ont une efficacité très importante, plus élevée en termes d’efficacité photobiologique mais pas nécessairement plus élevée en termes d’efficacité clinique c’est-à-dire que l’effet sera très élevé pour un nombre de photons réduits, pour une intensité lumineuse réduite.

L’avenir va reposer sur les nouvelles découvertes. On sait d’ores et déjà que les cellules ganglionnaires à mélanopsine ne sont pas les seules cellules impliquées dans l’effet de la lumière. On sait que les cônes et les bâtonnets sont impliqués chez l’animal (ce sont les études fondamentales). Les études chez l’homme laissent penser que c’est aussi le cas et que les cônes sont aussi impliqués dans la réponse photobiologique. Aussi, les nouvelles approches vont prendre en compte ces connaissances et il va falloir beaucoup travailler sur les spectres lumineux. Est-ce qu’un spectre lumineux qui fonctionne très bien à 7 h du matin pour traiter une dépression saisonnière sera aussi efficace que pour traiter un syndrome d’avance de phase où la lumière doit être donnée plutôt entre 20 h et 22 h ? On ne sait pas. Des études doivent être engagées pour permettre de répondre à cette question non évidente. Est-ce qu’une intensité de lumière avec un spectre bleu peut être comparée à la même intensité de lumière avec un autre spectre ? Là encore, on n’a pas de réponse. Donc, l’avenir se trouve dans cette direction : mieux comprendre la photobiologie, les mécanismes biologiques qui sont impliqués dans l’activation des fonctions non visuelles par la lumière, de manière à pouvoir ensuite passer de cette connaissance scientifique fondamentale aux applications cliniques et quotidiennes.

Autres avis et témoignages sur la luminothérapie

Vidéos et interviews de Jean Marc Triffaux sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Jean-Marc TRIFFAUX

Psychiatre
Université de Liège - Belgique


Vidéos et interviews de Michel De la Brassine sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Michel De la BRASSINNE

Dermatologue et Professeur
Université de Liège - Belgique


Vidéo et interview de Norman Rosenthal sur la luminothérapie et ses applications

Pr Norman ROSENTHAL

Psychiatre et Professeur
Faculté de Médecine de Georgetown - USA


Vidéos et interviews de Marc Dujardin sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Marc DUJARDIN

Médecin Généraliste
Tourcoing - France


Vidéos et interviews de Pierre Maquet sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Pierre MAQUET

Neurologue, Neuro-imagerie fonctionnelle
et Professeur Université de Liège - Belgique


OFFRE SPÉCIALE NOEL---Derniers jours de livraison garantie pour Noêl ✨ Ignorer