La chronobiologie permet-elle d’optimiser ou de réduire les médicaments ?

Vidéo du Dr Patrick Lemoine – Temps : 2.21 minutes

Voir le résumé et la transcription de la vidéo

Résumé de la vidéo

Dans cette vidéo, le Dr Patrick Lemoine revient sur l’importance d’utiliser la chronobiologie pour optimiser la prise de nombreux médicaments. Selon cette science qui étude les rythmes biologiques, les médicaments seraient plus efficaces et mieux tolérés à certaines heures de la journée. En connaissant la spécificité de chaque médicament, on pourrait éviter des accumulations de médicaments ou des surdosages dans l’organisme qui peuvent entraîner des effets nocifs pour la santé.

Transcription de la vidéo

Il faut savoir que notre organisme est capable d’utiliser la nourriture mais aussi les médicaments de manière différente en fonction de l’horaire. On sait par exemple que c’est préférable d’aller chez le dentiste l’après-midi parce que les antalgiques seront plus efficaces et mieux tolérés. La perception de la douleur est moins importante l’après-midi que le matin. On sait aussi que lorsque malheureusement on a un cancer, en fonction de la température du corps, les cellules vont se multiplier à certaines heures et au contraire vont être au repos à d’autres heures. Par conséquent, en règle générale, même s’il y a des exceptions, les anticancéreux qu’on appelle aussi les antimitotiques seront plus efficaces et mieux tolérés au moment où les cellules seront au maximum de leur multiplication, souvent c’est dans l’après-midi lorsque la température du corps est la plus haute. Ce sont des exemples parmi tant d’autres et il peut bien sûr y avoir des exceptions. Bien entendu, les hypnotiques seront à prendre le soir mais les antidépresseurs, d’une manière générale, sont connus pour être plus efficace le plus tard possible le soir, par rapport au matin.

En résumé, chaque médicament a une efficacité et une tolérance qui devraient être beaucoup mieux étudiées par les promoteurs et par les médecins. Par exemple, il existe des tranquillisants qui ont ce qu’on appelle une demi-vie de 72 heures. Quand vous prenez 10 mg de ce tranquillisant, au bout de 3 jours, vous en avez encore la moitié dans le sang. Il faut 15 jours pour l’éliminer. Quel sens cela peut avoir de prescrire un comprimé le matin, un comprimé le midi et un autre comprimé le soir pour un produit qui met 15 jours à s’éliminer ? Donc on arrive à des accumulations qui peuvent provoquer chez les personnes âgées, des troubles de la mémoire, des syndromes de glissement et des fractures du col du fémur. C’est vraiment important de connaître les rythmes et aussi de savoir à quelle vitesse les médicaments sont éliminés.

Autres avis et témoignages sur la luminothérapie

Vidéos et interviews de Jean Marc Triffaux sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Jean-Marc TRIFFAUX

Psychiatre
Université de Liège - Belgique


Vidéos et interviews de Michel De la Brassine sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Michel De la BRASSINNE

Dermatologue et Professeur
Université de Liège - Belgique


Vidéo et interview de Norman Rosenthal sur la luminothérapie et ses applications

Pr Norman ROSENTHAL

Psychiatre et Professeur
Faculté de Médecine de Georgetown - USA


Vidéos et interviews de Marc Dujardin sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Marc DUJARDIN

Médecin Généraliste
Tourcoing - France


Vidéos et interviews de Pierre Maquet sur la luminothérapie et ses applications

Docteur Pierre MAQUET

Neurologue, Neuro-imagerie fonctionnelle
et Professeur Université de Liège - Belgique


OFFRE SPÉCIALE NOEL---Derniers jours de livraison garantie pour Noêl ✨ Ignorer