Le spécialiste de la luminothérapie

La phase de sommeil paradoxal

Les cycles, phases et stades de sommeil : phase de sommeil paradoxal

comprendre le sommeil

le sommeil paradoxal

Le sommeil paradoxal

C’est le moment des rêves. On l’appelle " paradoxal " car les ondes émises par le cerveau sont rapides, le visage s’anime, la respiration devient irrégulière comme si l’on allait s’éveiller, alors que PARADOXALEMENT le sommeil à ce stade est très profond .Il associe des signes de sommeil profond (atonie musculaire, seuils d’éveil élevés) et des signes d’éveil (EEG rapides, mouvements oculaires, respiration irrégulière).
Le sommeil paradoxal correspond à 25% de notre temps de sommeil total.

Au contraire des autres phases, l’activité électrique du cerveau et des yeux est très importante lors du sommeil paradoxal, alors qu’il existe une atonie musculaire quasi totale, en dehors des mouvements oculaires qui surviennent par saccades.

L’activité néocorticale est plus proche de celle de l’éveil que celle du sommeil lent, c’est là le "paradoxe". La respiration est irrégulière. Le cœur accélère ou ralentit. On observe une dilatation des organes pelviens et une érection qui peut être suivie d’éjaculation. Cette phase se répète toutes les 90 minutes, et sa durée s’allonge avec la succession des cycles du sommeil, pour devenir maximale en fin de nuit. C’est la période propice aux rêves (mais aussi aux cauchemars), bien que les rêves puissent survenir pendant le sommeil lent.
 
 
 



Les autres dossiers sur le sommeil



 
@ solvital.fr 2017